Lemaitre assoiffé de cent !

Il est talentueux, c’est acquis. Il est malicieux, c’est nouveau. Ce Christophe Lemaitre nous a donc bluffé une dernière fois cet été alors que tout laissait croire que sa saison allait se conclure par une petite sieste au meeting de Rieti et qui se transforme en record de France du 100 m (9″97), son deuxième en deux mois !

Rieti, cette petite cité italienne du Latium, dotée d’un stade digne de championnats scolaires, est pourtant le siège depuis trente ans d’un meeting où se succèdent bizarrement des performances ahurissantes. Comme les records du monde battus sur cette piste magique de Asafa Powell (100 m), Noah Ngeny (1000 m) ou Daniel Komen (3000 m) et plus loin dans le temps de Sebastian Coe (800 m). Ce dimanche, la légende s’est perpétuée. David Rudisha, déjà pourfendeur du record du monde du 800 m il y a huit jours à Berlin, a réitéré son exploit, se surpassant lui-même de huit centièmes en 1″41″01. Ce jeune homme kenyan de 20 ans court tout droit vers une inscription en grosses lettres dans les grandes pages des livres d’histoire de l’athlétisme.

Heureusement qu’il est fatigué !

Lemaitre avait annoncé que son dernier 100 m avant des vacances méritées constituait en quelque sorte un pensum après deux mois épuisants et une campagne triomphale ponctuée d’un triplé unique aux Championnats d’Europe et d’un historique record de France (9″98). Quel pensum ! Le garçon est en fait un buveur de performances. Un assoiffé de titres. Rien ne semble le rassasier.

Dans l’ambiance si particulière de Rieti, avec une lumière très jaune et une température doucereuse, Lemaitre a d’abord couru une première ligne droite lors des séries. Au bout, une troisième place mais déjà une sensation : 9″98 et son record de France égalé. Trois quarts d’heure plus tard, la finale. Nouveau départ moyen. Lemaitre au couloir 4 voit la plupart de ses concurrents le devancer. Il ne se décourage pas et insiste sans se désunir. il a raison. Car même s’il termine à la quatrième place, loin du vainqueur, le Jamaicain Nesta Carter, formidable de vélocité en 9″78, soit la meilleure performance de l’année à égalité avec Tyson Gay, Lemaitre gagne le fameux centième qui lui fallait pour battre son deuxième record de France de la saison. »C’est pour m’amuser« , avait lancé l’Aixois avant de se rendre à Rieti ! La bonne blague. Vivement qu’il récupère un peu…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s