Archives du mot-clé voeckler injure

Contador et Baala à la bagarre !

Si la musique adoucit les mœurs, le sport ce vendredi les aurait plutôt endurcis. Dans la montée de l’Alpe d’Huez, l’ambiance était à la corrida et aux échanges aigres-doux pour une fin de Tour de France pas franchement cordiale. A Monaco, quelques heures plus tard, on n’a pas plus assisté à des embrassades ou des poignées de main chaleureuses.

Non, ça n’était décidément pas vraiment un vendredi saint. Le Sieur Alberto Contador a lancé les hostilités en balançant un crochet du droit à un spectateur qui le serrait de trop près. L’énergumène en question s’était déguisé en médecin et courait au côté de l’Espagnol depuis quelques secondes en lui tendant un stéthoscope à hauteur de son torse, poussant la bêtise jusqu’à le toucher. Contador peut avoir tous les défauts du monde mais reconnaissons-lui d’avoir agi sur le coup certes un peu violemment mais certainement pas sans une bonne raison, claquer le beignet d’un crétin des Alpes…

Dans la même mythique montée de l’Alpe d’Huez, l’ami Thomas Voeckler, malmené et en passe de perdre son Maillot Jaune, a également montré un tempérament que l’on savait belliqueux mais qui s’est en l’occurrence transformé en vindicte. Des flots de supporters hollandais, à la panse bourrée de bière et au cerveau vide de cortex, l’ont copieusement insulté tout au long d’une bonne dizaine des fameux virages de la montée de légende. Excédé, et évidemment ulcéré de perdre le Tour, le petit Voeckler leur a lancé en plein effort et en hurlant un « Fuck you » des familles, expliquant l’arrivée franchie que ces supporters lui en voulaient depuis le jour où il avait pris le Maillot Jaune et où il n’avait pas attendu le Hollandais Hoogerland, héros malheureux dans sa chute dramatique. Voeckler, c’est un peu Astérix, il ne faut pas trop lui chatouiller les moustaches…

A Monaco, Baala et Mekissi ne se sont pas mariés…

Dans le stade Louis II, à l’atmosphère beaucoup plus feutrée que les folles après-midi de la Grande Boucle, le meeting Herculis a pourtant connu une partie de manivelles jamais vue en athlétisme. Après un 1500 m où deux Français venaient de prendre part, ces derniers ont entamé un dialogue que l’on croyait franc du collier vu leur proximité. Mahiedine Mekisssi s’approchait en fait très près de Mehdi Baala… Ce n’était plus une explication de texte mais de cons textes… Mekissi colle son front sur celui de Baala, qui réplique très vite par un mouvement de tête qui manque sa cible. Mekissi prend la mouche et décoche un coup de poing puis deux… Baala en fait autant et plusieurs  officiels doivent pour séparer les deux chenapans… sous les yeux du Prince Albert et de sa jeune épouse. Monte-Carlo est vraiment en ce moment l’endroit ou ça bouge…