Archives du mot-clé tiger woods

Et voici les vainqueurs …

Ce qui va suivre dans cet article est (presque) totalement péremptoire.

Je vous propose, quelques semaines ou mois à l’avance, de vous délivrer les issues absolument inéluctables de cette année sportive 2010. Le sport étant une science exacte, ce sera comme ça et pas autrement.

A tout seigneur tout honneur, le foot. Bordeaux conservera son titre même si ça ne sera pas facile. Laurent Blanc restera l’entraîneur des Girondins qui développent le meilleur jeu de l’hexagone. Pas fou, le Président restera leur entraîneur. Le temps ne presse pas pour lui d’aller se brûler les ailes ailleurs. L’Olympique Lyonnais remportera la Ligue des Champions le 22 mai à Madrid, là-même où les hommes de Claude Puel se sont enfin décomplexés de leur peur européenne. But vainqueur de… Govou. L’équipe de France passera péniblement le premier tour de la Coupe du monde et sera éliminée en huitièmes de finale d’une épreuve que s’adjugera l’Argentine de Lionel Messi. Le successeur de ce pauvre Raymond Domenech sera fin juin… Didier Deschamps. Ouf, les Bleus pourront regagner un maximum de temps perdu.

En tennis, Roger Federer deviendra le premier à réaliser le Grand Chelem depuis Rod Laver. Finis les palabres philosophico-masturbatoires (tel ou tel en 1879 ou en 1952 était le plus génial…) à deux balles, le plus grand joueur de tous les temps aura un prénom à la française. La France éliminée par l’Espagne en Coupe Davis. Richard Gasquet se fiance avec Anne-Victoire

En basket, les Lakers champions NBA. Là-bas, on connaît le scénario Parker (ouais…)

En rugby, doublé Top 14-Coupe d’Europe du Stade Toulousain. Guy Novès prend une année sabbatique.En cyclisme, victoire de Contador au Tour de France. Magnifique. On n’aura même pas contrôlé son passeport ! Vive l’UCI !

En golf, Tiger Woods fait le Grand Chelem… des actrices du X. Sa cure d’anti-addiction au sexe… « capote » lamentablement.

En natation, retour de Laure Manadou à la compétition à la fin de l’année, ses capacités pulmonaires s’étant considérablement améliorées.En F1, désolé pas de pronostic. Je sais seulement qu’on va s’emmerder grave, même avec Michael Schumacher.

Cristiano Ronaldo et ses lingots

Les sportifs sont-ils trop payés ? Je participais ce matin à une émission de radio sur ce thème, à Radio Notre Dame (amen!).

Éternel débat. Au bistrot du coin, on vous éructera entre deux Corona qu’un gars qui tape, même bien, dans un ballon, ça vaut pas des millions d’euros par an, nom d’un pastis ! A la direction du CNRS, on vous affirmera que la macro-économie est de la macro-économie, que le sport est une composante du marché et qu’en conséquence il n’y a pas de quoi réveiller Keynes pour si peu…

Cristiano Ronaldo touche 2.000 fois le smic (vingt millions d’euros de salaire annuel)! La seule question est de savoir, non pas si cet argent est mérité (j’y reviendrai), mais pourquoi et comment on est arrivé à cette situation. Simple comme bonjour. Un club, le Real Madrid,  a considéré que, pour débaucher de Manchester la merveille portugaise, il fallait le payer la somme en question. Exactement comme ce qui se passe tous les jours dans le monde de l’entreprise « classique ». Il suffit de se mettre d’accord.

Ronaldo représente qu’on le veuille ou non le nec plus ultra dans son domaine. Comme dans d’autres un patron du CAC 40, un scientifique découvreur de vaccins, un acteur de renom. Leur rémunération se mesure à la rareté de leur talent. C’est comme ça.

Mais dans le cas du génie de Madère, il y a un hic. Le Real est endetté à hauteur de 327 millions d’euros et n’est pas prêt de combler ce gouffre abyssal… Qui paiera l’addition faramineuse qui finira par se présenter au trésorier du club ? Le club merengue a déjà vendu son patrimoine immobilier ! Et le Roi d’Espagne a déjà donné ! En toute logique, ce serait le contribuable qui in fine mettrait la main à la poche. Mais la logique…

Bon, remettons-nous le coude sur le bar du bistrot. Ronaldo,Tiger Woods (98 M € de gains en 2008), Kobe Bryant (27 M €) ou Roger Federer (26 M €) volent-ils leurs millions (voire milliards). Aux dernières nouvelles, ils ne sont pas recherchés pour cambriolage de banque ! Et ne sont pas assez fous pour refuser les lingots. Vous feriez quoi vous à leur place ?

Woods et Joubert, faux culs ou vrais coupables ?

Incroyable. A vingt-quatre heures d’écart, Brian Joubert, le maudit des Jeux, puis Tiger Woods, le mari indigne, se sont livré en public à un exercice quasi-similaire d’auto-flagellation. Pratiquement du copier-coller.

Joubert: « Cela fait deux ans que j’ai un mauvais comportement, que j’ai du mépris pour mes proches ». Woods: « Je suis profondément désolé de mon comportement irresponsable et égoïste. Comment ai-je pu faire une telle chose à Elin et mes enfants ? J’ai laissé tomber mes fans ».

Dans cette étonnante double séance de confession de péchés, je vous avoue que j’ai – un peu – cru le premier, pas du tout le second. J’ai eu l’impression que le Français faisait preuve d’une certaine sincérité. Le problème, c’est que ce jeune homme (25 ans) a aussi paru répondre, comme un enfant, aux très vives critiques portées la veille par Didier Gailhaguet, qui est en quelque sorte à la fois son mentor et son père spirituel. Il est temps, cher Brian, de te prendre enfin en main.

Quant à la repentance de Woods, il vaut mieux en rire qu’en pleurer, comme l’a presque fait la star absolue du golf dans son ersatz de conférence de presse (aucune question ne lui a été  posée). Comediante, Tragediante. Tout sonnait faux chez l’Américain qui a récité, dans une salle remplie de proches à la mine faussement défaite, un discours écrit au rasoir. Pour parfaire cette comédie, il est finalement tombé dans les bras de sa mère dans un simulacre d’émotion. But du jeu, tenter d’excuser ses multiples écarts dans sa vie conjugale. Manqué. Pas un sou d’authenticité. Certes, Woods se sait mal barré et a tout intérêt à jouer profil bas. Comme Bill Clinton, ses maîtresses ne se gênent pas pour parler à la presse depuis deux mois. Et pas de golf… Il risque une grosse partie de sa fortune (un milliard de dollars !) en dédommagements et pensions à verser à son épouse. Là, il aura vraiment une bonne raison de chialer…

Allez les gars, bonne chance à vous.

Le sport, puissant ou misérable…

Le Mondial d’escrime qui n’aura peut-être pas lieu à Paris à cause de fonds manquants, Tiger Woods milliardaire en dollars, quelques clubs de foot européens qui se battent à coups de centaines de millions d’euros pour des stars et qui sont au total plus endettés que notre pauvre Sécu… le sport joue toujours à la roulette et fonctionne de plus en plus à la manière  des bourses et des économies de la planète. Sans foi ni beaucoup de loi.

Tiens, on apprend que les Chinois ont le désir de copier Courchevel pour créer une station de ski aussi clinquante en Chine… Ils ont peut-être là-bas un Chang Madof pour appâter les investisseurs potentiels…

Le fric c’est chic. Surtout quand on le donne pour des bonnes causes. Et je ne le cache pas, certaines initiatives trop voyantes m’énervent. Les basketteurs de la NBA ont l’autre jour décidé d’apporter leur écot pour les malheureux d’Haïti en versant 1000 dollars par point marqué à la fondation Clinton, Pau Gasol en tête. Très bien. Mais un peu facile. Qu’ils le fassent discrètement, sans pub. Ou qu’ils aillent au bout de leur démarche en allant sur place pendant six mois pour participer aux opérations de reconstruction. Bon, okay, je me lâche un peu trop…

Pour finir, quelques coups de gueule. La CAN diffusée sur une chaîne invisible, ou plutôt payante… Les JO de 2012 à Londres, qui ont été préférés à Paris on ne sait trop pourquoi, vont coûter trois fois plus cher que prévu… On vient de retirer quatre millions d’euros de crédits à l’AFLD, l’agence de lutte anti-dopage, Lance Armstrong peut revenir tranquille au Tour de France cette année !

Articles similaires :

Pas de déprime, vive le curling !

Panne d’inspiration. Ou flemme. Ou pessimisme du jour.  Aujourd’hui, je n’ai pas vraiment envie de commenter l’actu. Faut dire que dans le sport tout est bien noir, ou très foncé, comme le ciel à Paris.

L’OM est éliminé par le Real Madrid, nos skieurs (Grange, Fanara, Dalcin) se pètent les os les uns après les autres à quelques semaines des JO, Joakim Noah multiplie les conneries aux States, nos handballeuses rament, Tiger Woods accroît son nombre de maîtresses et perd ses sponsors, et last but not least, ça n’a rien à voir, Johnny est hospitalisé à L.A. Je suis à plat.

Seule bonne nouvelle du jour, l’équipe de France de curling est actuellement troisième du championnat d’Europe et ira aux JO de Vancouver !

ARTICLES SIMILAIRES :