Archives du mot-clé niang

Deschamps, c’était Calimero !

Il faisait la gueule Didier Deschamps juste après la défaite (1-2) de l’OM face à Caen au Vélodrome dès la première journée de Ligue 1. L’échec face au promu l’avait rendu nettement moins souriant que lors de la traversée triomphale de la Canebière il y a seulement trois mois.

Deschamps, roi du message subliminal

Malin, la « Dèche ». Vingt ans de pratique des micros et de messages subliminaux. Pas de noms, pas de fautifs pointés du doigt, mais des allusions si criantes que Mamadou Niang, Hatem Ben Arfa et Jean-Claude Dassier ont eu les oreilles bleuies par les sifflements. »L’OM n’a pas les moyens de ses ambitions, et l’ambiance n’est pas géniale vu tout ce qui se passe« , s’est écrié le coach au micro de Canal. « Je vais devoir faire avec ce que j’ai, mais bon…« , a-t-il ajouté dans un gémissement plaintif. En creux, son président ne veut pas acheter du neuf et les vedettes du cru ne pensent pas trop à se décarcasser pour le club phocéen mais plutôt à partir sous des cieux plus favorables à leurs placements financiers.

L’argent ne pousse pas ces temps-ci dans le foot français

Et comme Deschamps, c’est Deschamps, et que l’on ne lui refusera rien ou pas grand chose, je ne serais pas étonné que Dassier retoque ses schémas. Mais, et c’est la question qui est dans l’air du temps, le fric ne pousse pas en ce moment sur les terrains de Ligue 1.Il y aurait comme des trous d’air dans les budgets un peu partout. Comme c’est bizarre. les salaires ne seraient-ils pas un peu élevés ? Les présidents ne feraient-ils pas un peu n’importe quoi ? Il faut dire que les Bleus ont fait le nécessaire en début d’été pour que tout ce beau monde tire encore plus la tronche et que les sponsors aient le portefeuille de plus en plus bétonné. Bilan, je ne vois que cette bonne Liliane pour un renflouement du Titanic ou pour redonner la banane à Dédé…

Sérieusement, je ne serais pas sidéré que l’OM vende ses deux divas pour pouvoir recruter des garçons plus à l’aise dans leurs crampons. En faisant, bien sûr, c’est de bonne guerre, monter les enchères d’ici la fin du mercato fin août. Il va en conséquence falloir expliquer gentiment à Mamadou et à Hatem qu’ils doivent muscler singulièrement leur jeu pour redevenir plus présentables aux cérémonies estivales de vente aux enchères.C’est marrant et joyeux la Ligue 1. Ça n’est que du sport.

La route relativement dégagée de l’OM !

Je suis comme tout le monde. Quand on touche à ma voiture, il y a peu de chance que je prenne ça à la rigolade. Quand j’observe le phénomène sur quelqu’un d’autre, c’est le contraire, je me bidonne. Surtout lorsque le véhicule fait partie du haut de gamme.Je ne plains donc pas vraiment un propriétaire ayant déboursé une somme à six chiffres chez son concessionnaire et qui voit son rétroviseur déglingué. Même si ce n’est pas très chrétien. Je me mue carrément en parfait agnostique farci d’un rire tendant vers l’hilare si je vois en plus que la bagnole en question est détenue par des footballeurs. Que le saint patron des voitures de luxe me pardonne. Ainsi que la Bonne Mère, car ce sont en l’occurrence deux attaquants (ou milieu offensif pour être complètement précis) de l’Olympique de Marseille, dont, respectivement l’Audi (pour Lucho) et la Ferrari (pour Mamadou Niang) ont été « visées » cette semaine. Des attaquants « attaqués », voilà de quoi faire réfléchir. Surtout quand les assaillants sont leurs propres supporters ! Qui poireautent des heures à la sortie de l’entraînement dans l’attente d’autographes ou au moins d’un sourire. Le brave Lucho a rayé sa carrosserie mais n’a pas voulu perdre de temps à faire un constat. Inutile d’ailleurs, puisque la video montre clairement que l’Argentin est moins doué volant en main que balle au pied. Il a touché une barrière de protection absolument seul. Son assureur se serait moqué !Moins comique est l’attitude de Niang. Le meilleur buteur du Championnat tient tellement à son petit bijou surmotorisé qu’il en a délivré, en sortant hystériquement de son engin, une jolie frappe travaillée (de la main) au malheureux auteur des monstrueux dégâts occasionnés ! Tant de haine pour un rétroviseur de travers !Et dire que la route du titre est grande ouverte pour l’OM après sa victoire à Sochaux. Les Marseillais feraient quand même bien de toujours se méfier et de regarder sur les côtés ou en arrière. A n’importe quelle vitesse, un Auxerre, un Montpellier ou un Lyon, ont encore la possibilité de les passer à l’aspiration…