Archives du mot-clé montauban

De Liverpool à Montauban

Selon que vous serez puissant ou misérable…A Liverpool, ce club de légende, les temps sont durs. A la banque du moins. Car on a oublié depuis un certain temps du côté d’Anfield Road de dépenser comme des bons pères de famille. On a plutôt été paniers percés. Et les comptables, comme les propriétaires américains, ont semble-t-il confondu recette et bénéfice. La crise, les éliminations un peu plus précoces, les articulations de Steven Gerrard qui sifflent comme un train de marchandises, n’ont fait qu’aggraver les choses. Et l’état des dettes ressemble à celui de l’Islande: 270 millions d’euros !Bof, de nos jours, vous diront les spécialistes financiers, ça n’est pas si grave. Surtout pas de panique. Un bon LBO/LBI, du rachat de dettes sécurisé, deux ou trois refinancements hypothécaires, et le tour est joué… On vous remet un bilan à l’équilibre aussi vite qu’un dribble de Fernando Torrès. De toute façon, les actionnaires américains, détestés par les supporters, vont vendre le club. Les Chinois sont déjà intéressés. Si ce n’est pas eux, ce seront leurs frères ennemis commerciaux, d’autres Américains, ou même pourquoi pas Brésiliens, Indiens… qui remettront au pot des centaines de millions de dollars ou d’euros.Le football en Angleterre, comme ailleurs presque partout en Europe, est roi. Liverpool engraisse les chaînes de télévision. Et nourrit surtout d’espoir, de passion, d’unique intérêt de vie parfois, des centaines de milliers de fans à travers le monde. Aucun responsable politique ne prendrait le risque de faire disparaître pour de vulgaires raisons économiques, Manchester United, le Real Madrid, Barcelone, le Paris SG, Marseille ou l’Inter Milan, qui cumulent pourtant des milliards d’euros de dettes.A Montauban, Tarn-et-Garonne, le trou du club de rugby local est de 1,7 million d’euros. Cent soixante fois moins que la colonne débitrice du bilan de Liverpool. Le prix d’une petite tribune que personne ne veut désormais acquitter, ou plus exactement rembourser. Le MTG XV, qui se bat comme un lion depuis trois ans en Top 14, va donc crever. De sa belle mort. Le faire-part est déjà imprimé. Les larmes seront certainement de crocodile.…Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.