Archives du mot-clé lucho

La route relativement dégagée de l’OM !

Je suis comme tout le monde. Quand on touche à ma voiture, il y a peu de chance que je prenne ça à la rigolade. Quand j’observe le phénomène sur quelqu’un d’autre, c’est le contraire, je me bidonne. Surtout lorsque le véhicule fait partie du haut de gamme.Je ne plains donc pas vraiment un propriétaire ayant déboursé une somme à six chiffres chez son concessionnaire et qui voit son rétroviseur déglingué. Même si ce n’est pas très chrétien. Je me mue carrément en parfait agnostique farci d’un rire tendant vers l’hilare si je vois en plus que la bagnole en question est détenue par des footballeurs. Que le saint patron des voitures de luxe me pardonne. Ainsi que la Bonne Mère, car ce sont en l’occurrence deux attaquants (ou milieu offensif pour être complètement précis) de l’Olympique de Marseille, dont, respectivement l’Audi (pour Lucho) et la Ferrari (pour Mamadou Niang) ont été « visées » cette semaine. Des attaquants « attaqués », voilà de quoi faire réfléchir. Surtout quand les assaillants sont leurs propres supporters ! Qui poireautent des heures à la sortie de l’entraînement dans l’attente d’autographes ou au moins d’un sourire. Le brave Lucho a rayé sa carrosserie mais n’a pas voulu perdre de temps à faire un constat. Inutile d’ailleurs, puisque la video montre clairement que l’Argentin est moins doué volant en main que balle au pied. Il a touché une barrière de protection absolument seul. Son assureur se serait moqué !Moins comique est l’attitude de Niang. Le meilleur buteur du Championnat tient tellement à son petit bijou surmotorisé qu’il en a délivré, en sortant hystériquement de son engin, une jolie frappe travaillée (de la main) au malheureux auteur des monstrueux dégâts occasionnés ! Tant de haine pour un rétroviseur de travers !Et dire que la route du titre est grande ouverte pour l’OM après sa victoire à Sochaux. Les Marseillais feraient quand même bien de toujours se méfier et de regarder sur les côtés ou en arrière. A n’importe quelle vitesse, un Auxerre, un Montpellier ou un Lyon, ont encore la possibilité de les passer à l’aspiration…