Archives du mot-clé lagardere

Arnaud Lagardère marque contre son camp

L’art du but contre son camp, car c’en est un, vient d’être porté à son apogée par l’un des plus influents personnages du sport français. Le plus étonnant dans cette inédite tartufferie jouée par Arnaud Lagardère et sa fiancée Jade Forêt dans une vidéo qui passera dans la postérité du ridicule, c’est que le patron du groupe éponyme ait pu un seul instant en s’y prêtant concevoir qu’elle n’engendre pas un désastre, pour lui-même, pour ses affaires et presque pour le sport tricolore tout court.

Alors je pose la question. Le vrai Arnaud Lagardère est-il le grand capitaine d’industrie dont il revendique clairement la qualité depuis la disparition de son père Jean-Luc, ou bien est-il finalement le teenager à la niaiserie béatifiante dont il a fait un étalage tragi-comique dans le document enregistré pour le Soir-Magazine ? Je ne me permettrai pas de répondre catégoriquement. Mais l’envie ne m’en manque pas…

Ce qui est certain, c’est que le mécène principal du sport tricolore (plus de deux cents  sportifs sous sa coupe, dont il gère les intérêts) qu’il a à maintes reprises affirmé vouloir secouer ou marquer de son empreinte n’a pas, loin de là, réussi dans cette entreprise, malgré un tissu relationnel sans pareil. Le milliard d’euros investis dans Lagardère Unlimited a trouvé beaucoup de limites après avoir succédé en 2010 à Team Lagardère, version moderne du Titanic du mécénat sportif…

Arnaud et Jade, ça c’est de la Comm’ !

Dans les deux premières minutes de cette vidéo, on ne peut s’empêcher de croire à une blague, à l’intervention d’un sosie tant le langage, le ton et même la tenue du pré-adolescent à qui l’on aurait envie de mettre deux heures de colle un mercredi après-midi sont aux antipodes de celui d’un des caïds les plus sanguinaires de la finance hexagonale ! Celui qui se dit savoir gérer l’image de tant de tennismen ou de personnalités du spectacle a en réalité livré l’exact contre-exemple de sa méthode de travail. Ou comment se saborder par une communication qui n’aurait pas été mieux imaginée dans le(s) neurone(s) d’un recalé de « Secret Story » ou des passagers du bus de Knysna…

Qui va donc désormais après cette pathétique parodie de télé-réalité vouloir confier son image au fiancé de Jade, dont les jolies dents et les jambes interminables ont de quoi séduire, il faut le reconnaître ? Il reste quand même sûrement des candidats au crédit si écorné qu’ils n’ont plus grand chose à perdre… Je ne les citerai pas, mais quelques footballeurs de l’ex-bande à Domenech me semblent pouvoir postuler…

La télé française, la plus bête du monde

L’athlétisme est le premier sport olympique, et aucune chaîne nationale n’a daigné retransmettre les championnats du monde en salle ! Et bien entendu, un Français y a battu un record du monde. Ce qui doit arriver une fois tous les vingt ans environ ! Donc, personne ou presque n’a vu l’exploit de Teddy Tamgho, vainqueur au triple saut avec un bond de 17,90 m. Ni même le saut à la perche de l’incroyable Steve Hooker, ni rien du tout…

Une histoire de pognon bien sûr, mais aussi une histoire de guerre des médias. En résumé le groupe Lagardère (une de ses filiales en fait, IEC In Sports) a piqué à tout le monde les droits de ces championnats pendant quatre ans, et notamment de France Télévisions, qui se targue régulièrement d’être la chaîne de l’athlé (que fait Patrick Montel ?). Et c’est Direct 8 qui a retransmis les épreuves ce week-end. Plus ou moins en direct d’ailleurs. Avec trois pelés et deux tondus devant leur écran. Un scandale. Pour se dédouaner, les détenteurs de droits avaient permis à Dailymotion de retransmettre ces championnats sur internet. Une idée de génie, pourquoi pas la finale du 100 m des JO sur la toile tant qu’on y est…

Messieurs et dames du PAF sportif, arrêtez de nous prendre en otages et pour des cons.