Archives du mot-clé bernadette chirac

Qui mériterait une « bonne fessée » ?

C’est Bernadette Chirac qui le dit. Une « bonne fessée » ne fait pas de mal à un enfant odieux. Depuis la 103e minute de France-Irlande, il me vient l’idée, à l’instar du Général de Gaulle (ah ! le général! je serais curieux de savoir comment il aurait réagi !)) que certains « coups de pied au culte » se perdent.

Pour le moins, c’est à l’auteur du fameux coup de main que l’on pourrait infliger une punition. Bon, excluons les coups de règle en fer sur les doigts. Quoique, vous me voyez venir, trois ou quatre coups (allez, avec une règle en plastique) sur la main gauche de Thierry Henry, ça lui donnerait à réfléchir pour la suite.

Je mettrais volontiers ensuite Raymond Domenech au coin pendant quelques mois. Dans l’idéal, quelques années ce serait parfait ! Et puis, je verrais bien un bon gros bonnet d’âne à l’arbitre. Celui-là, il est bon pour finir sa carrière à arbitrer des cinq contre cinq en cour de récré !

Pour la fessée, je mets pas mal de monde dans le même panier pour cause d’énormités proférées depuis quarante-huit heures. Rama Yade, Thierry Roland, Domenech (encore, d’accord, mais celle-là pour l’ensemble de son oeuvre) et autres politiques qui n’ont jamais foutu les pieds sur une pelouse.

Qui mériterait une »bonne fessée »?

C’est Bernadette Chirac qui le dit. Une « bonne fessée » ne fait pas de mal à un enfant odieux. Depuis la 103e minute de France-Irlande, il me vient l’idée, à l’instar du Général de Gaulle (ah ! le général! je serais curieux de savoir comment il aurait réagi !)) que certains « coups de pied au culte » se perdent.Pour le moins, c’est à l’auteur du fameux coup de main que l’on pourrait infliger une punition. Bon, excluons les coups de règle en fer sur les doigts. Quoique, vous me voyez venir, trois ou quatre coups (allez, avec une règle en plastique) sur la main gauche de Thierry Henry, ça lui donnerait à réfléchir pour la suite.Je mettrais volontiers ensuite Raymond Domenech au coin pendant quelques mois. Dans l’idéal, quelques années ce serait parfait ! Et puis, je verrais bien un bon gros bonnet d’âne à l’arbitre. Celui-là, il est bon pour finir sa carrière à arbitrer des cinq contre cinq en cour de récré !Pour la fessée, je mets pas mal de monde dans le même panier pour cause d’énormités proférées depuis quarante-huit heures. Rama Yade, Thierry Roland, Domenech (encore, d’accord, mais celle-là pour l’ensemble de son oeuvre) et autres politiques qui n’ont jamais foutu les pieds sur une pelouse.