Saint-André, on en rêve…

En ce moment, tout me stresse. La météo, les news, Mourinho, c’est pas folichon comme remontants. Et ces vingt jours qui nous séparent du coup d’envoi de la Coupe du monde n’arrangent rien. Ne serait-ce que penser une minute au match des Bleus contre les Blacks au premier tour me fait flipper. Mon toubib me dit « Allez, détendez-vous, faites de l’exercice…  » Il est gentil, mon doc, mais j’ai envie de tout sauf de prendre le grand air, qui est de toute façon pollué à mort. Et j’ai beau tourner le problème dans tous les sens, je vais sans doute devoir le reconsulter, lui ou l’un de mes autres Diafoirus le 24 septembre prochain vers midi.

Parce que le Quinze de France, selon mes prévisions les moins pessimistes, va ce jour-là – ou plutôt ce matin-là – m’amener au-delà du stade de la gamberge, très probablement même vers la dépression. C’est affreux ce sentiment. Je m’en voudrais presque de noircir le tableau à ce point. Noir comme les All Blacks, que je crains de voir marcher sur ces pauvres Bleus, les renversant comme des quilles et les faisant passer d’un coup de l’Eden Park à l’Enfer…

Je fais un rêve (délire) : avant la finale, Philippe Saint-André chante la Marseillaise…

Mais aujourd’hui, je viens d’apprendre une nouvelle qui m’a fait oublier de prendre mon Lexomyl. Philippe Saint-André est officiellement (ou quasiment) le prochain entraîneur de l’équipe de France. Roboratif, enfin ! Ma tête va mieux. Et mes idées tournent moins en rond. De curieuses m’en viennent, jusqu’aux plus folles… Et si, et si, le Goret partait avec ses futurs protégés, dans le même avion qu’eux pour le Mondial ? Avec Marc Lièvremont ! Non, je suis fou, c’est sûr, c’est mon délire obsessionnel qui me reprend ! Mais quand on délire, la fièvre ne disparaît pas d’un coup de baguette magique… Bon, Saint-André accompagne les Bleus, il leur parle, les jauge, les conseille, comme ça pour prendre la température… Les Bleus, avec « PSA » dans les tribunes, sont battus avec les honneurs par la Nouvelle-Zélande en match de poules… Quart de finale contre l’Angleterre, victoire par k.-o, demi-finale contre l’Australie remportée par des Bleus en éruption, finale et revanche face aux Blacks… Philippe Saint-André chante la Marseillaise sur le banc de touche de l’équipe de France…

… Bon, là c’est de la démence…  Allo, docteur…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s