Tiger Woods et sa tigresse

Qui disait que le sport était chose saine, condition absolue pour le délassement de l’esprit ? C’était en tout cas dans un autre siècle. Aujourd’hui, il vaut mieux parler à son propos de gros sous, de contrats mirifiques et des inévitables conséquences d’une activité qui rend fou un peu tout le monde.

Tenez, ce pauvre Tiger Woods, qui vient d’annoncer (par communiqué officiel… on pourrait déformer ses propos…) officiellement son divorce. Il aurait mieux fait d’en faire un peu moins de sport. Parce que s’il avait gagné douze ou treize tournois du Grand Chelem de moins, il se serait épargné un paquet d’emmerdements. Notamment financiers.

Sa femme, je veux dire son ex-femme, Elin Nordegren, va lui pomper cent millions de dollars – minimum – dans l’affaire ! C’est US Magazine qui le dit, et ça ne doit pas être loin de la vérité, le chouchou de ces dames (onze ou douze maîtresses répertoriées dans les annuaires d’actrices porno ou escort girls des Etats-Unis) ayant amassé plus d’un milliard de gains en dix ans de carrière et certainement un ou deux autres en revenus annexes ! A ce prix-là, pour l’ex-mannequin norvégienne, ça valait bien quelques années à se plaindre par téléphone aux copines.

Question « money », on apprend ce lundi que Yoann Gourcuff, après accord entre les deux clubs, est transféré de Bordeaux à Lyon. Pour le coquet montant de 22 millions d’euros. Et si l’OL n’est pas sage (vente anticipée du joueur à un autre club), pan, quatre millions de plus pour Bordeaux. Et Jean-Michel Aulas qui nous faisait ces temps derniers le coup de la panne d’oseille… Il lui en reste encore un peu à ce brave président.Pour ne pas toujours parler de fric, voilà que le papa de Hatem Ben Arfa déclare dans la presse que son fils est entre les mains d’une sorte de Raspoutine, qui lui farcirait le cerveau d’idées malsaines. Pire, qui en ferait son jouet. Du coup, l’attaquant marseillais, invisible à Marseille aux séances d’entraînement depuis huit jours, serait à Paris et s’entretiendrait les mollets, tout seul, au Bois de Boulogne, où il pourrait tout aussi bien jouer aux boules…Non, décidément, le baron Pierre de Coubertin avait tout faux. Le sport use et fait parfois dériver. C’est Churchill qu’il faudrait remettre à la mode avec son secret de longévité, « Cigares, whisky et surtout pas de sport »…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s