L’occasion à ne pas rater

Pour la première fois depuis deux ans notre XV national a de la suite dans les idées. Trois victoires d’affilée, ça n’était jamais arrivé avec Marc Lièvremont aux manettes. Certes, les Bleus avaient battu les Blacks et les Boks en jouant du feu de dieu, mais s’étaient toujours cassé la gueule dans la foulée, montrant un sens de l’inconstance malheureusement très français.

L’inconstance tricolore, vous me direz, on l’a encore vue et bien vue à Cardiff où les Gallois ont bien failli nous faire le coup de Trafalgar qu’ils avaient réussi contre l’Ecosse. Vingt points d’avance à la mi-temps pour la France (0-20) qui avait récité son rugby et réduit en pâtée la mêlée adverse. Et puis le truc trop habituel, le french flair qui part en fumée, l’arbitre qui siffle d’un coup toutes nos fautes, la défense française transformée en gruyère face à des Gallois repartis en guerre (13-20).  Les Tricolores ne paraissaient plus capables de gagner la bataille.

Mais ces Bleus-là ont de la moëlle. Dans la tranchée, ils restent le fusil au poing et atteignent leurs cibles: deux pénalités de Michalak et Parra. L’essai du phénoménal Shane Williams est aussi beau qu’inutile (20-26).Ce qui est intéressant maintenant, c’est la possibilité du Grand Chelem tricolore dans ce Tournoi. Italie et Angleterre sont au programme, les deux matches à venir au Stade de France les 14 et 20 mars prochains. L’occasion à ne pas manquer. Pour engranger une confiance de fer un an et demi avant la Coupe du monde.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s